Les despotes les plus notoires du monde, partie 1

Les despotes les plus notoires du monde
par Borgna Brunner

Les dix meilleurs despotes

Le moi millénaire

Les dix principaux despotes d'Infoplease au cours des mille dernières années partagent quelques liens communs. Chacun avait un penchant pour le sadisme. Et chacun prétendrait sans aucun doute que le meurtre et le chaos qui ont eu lieu sous son règne étaient nécessaires pour la loi et l'ordre ou pour faire circuler les trains à l'heure. Mais que leur excuse soit idéologique ou pratique, la véritable raison était un égoïsme démesuré aux dépens de tout et de tous.



Tamerlan (Est)

La vie de Tamerlan (vers 1336–1405) a été consacrée à la conquête des habitants de l'Asie. Turc mongol, son objectif était de faire de sa capitale, Samarkand, la plus impressionnante d'Asie. Pourtant, il restait rarement chez lui, préférant vaincre et détruire des terres supplémentaires. Légendaire pour sa sauvagerie impitoyable et son manque de pitié, Tamerlan a massacré des populations entières, y compris les 80 000 habitants de Delhi. et rasé des villes entières, ne laissant que des décombres. Et il avait un sens macabre de l'architecture : construire des tours avec les crânes de ses victimes.

Ivan le Terrible (Ivan IV)

Le 16 janvier 1547, Ivan devint le premier tsar de Russie, régnant jusqu'en 1584. Son premier règne fut principalement consacré à la bataille dans le but d'étendre le territoire russe. Sa cruauté tyrannique ne s'est développée que plus tard dans sa vie, lorsqu'il est devenu de plus en plus paranoïaque et vindicatif - les historiens soupçonnent une instabilité mentale. En 1570, Ivan a formé une troupe de gardes du corps personnels appelés opritchnik , qui n'a répondu qu'à lui et est devenu le véhicule pour massacrer ses ennemis perçus sur une période de sept ans (1565-1572). La noblesse terrienne était l'ennemi juré d'Ivan, et il a déchaîné son opritchnik sur des milliers d'entre eux. Il s'est également rendu coupable de violences conjugales, tuant son fils et héritier, Ivan, dans un état de fureur, ainsi que plusieurs de ses épouses. Il en aurait eu sept.

Maximilien Robespierre

Robespierre était le cerveau du règne de la terreur (1793–1794), le revers sombre de la Révolution française qui a perverti ses nobles idéaux de démocratie avec fanatisme et inhumanité. Robespierre, chef du tristement célèbre Comité de salut public, a transformé la France en un État policier, envoyant les «ennemis de la nation» à la guillotine sans bénéficier d'un procès public ou d'une représentation légale. Environ 40 000 hommes et femmes français ont été exécutés ou sont morts en prison, et 300 000 autres ont été emprisonnés. Seule la décapitation de Robespierre a mis fin au massacre.



Plus de despotes notoires
.com/spot/topdespots1.html