Sara Teasdale : Lieux

Des endroits

Les endroits que j'aime me reviennent comme la musique,
Tais-moi et guéris-moi quand je suis très fatigué;
Je vois les bois de chênes au flamboyant de Saxton
Dans une flambée de pourpre par le givre nouvellement tiré ;
Et j'ai soif du printemps dans la vallée
Quant à un baiser non donné et longtemps désiré. Je connais un monde lumineux de collines enneigées à Boonton,
Une lumière éblouissante bleue et blanche sur tout ce que l'on voit,
Les branches couvertes de glace des pruches scintillent
Se penchant bas et tintant dans la brise fine et aiguë,
Et des cristaux irisés tombent et crépitent sur la croûte de neige
Avec le soleil d'hiver dessinant des ombres bleues froides des arbres. Violet maintenant, en voile sur voile du soir
Les collines en face de Cromwell deviennent rêveuses et lointaines ;
Une grive des bois chante doucement comme une viole
Au coeur du creux où se trouvent les sombres mares ;
La primevère a ouvert ses fleurs jaune pâle
Et le ciel illumine étoile après étoile. Les lieux que j'aime me reviennent comme la musique ?
Au milieu de l'océan, à minuit, les vagues bourdonnent assoupies ;
Dans le barattage profond du navire l'étrange phosphorescence
C'est comme les âmes des gens qui se sont noyés en mer,
Et j'entends une voix d'homme qui parle, étouffée, insistante,
A minuit, au milieu de l'océan, heure sur heure pour moi.
Sara Teasdale : Flamme et Ombre, Souvenirs Sara Teasdale : Flamme et Ombre, Souvenirs Sara Teasdale : Old Tunes.com/t/poetry/flame-shadow/places.html