Règles d'engagement

Réalisateur: Guillaume Friedkin
Écrivain: Stephen Gaghan
Paramount Pictures; R ; 123 minutes
Libérer: 4/00
Jeter: Tommy Lee Jones, Samuel L. Jackson, Guy Pearce

Je n'ai pas été impressionné par L'Exorciste , jamais fait pour voir La connexion française , et donc le film le plus récent du réalisateur William Friedkin a été beaucoup moins décevant pour moi que pour beaucoup d'autres qui avaient fait voler leurs espoirs aussi haut que le drapeau américain flotte dans ce film. C'est un film de gars et un film de patriote, qui s'ouvre sur une séquence de bataille au Vietnam qui se prolonge dans une séquence de bataille au Yémen, qui trébuche sur la voie populaire du drame de droite.



Le drame en question tourne autour du colonel Childers (Samuel Jackson), accusé d'un massacre moderne de My Lai au Yémen. Childers affirme qu'il défendait ses hommes et convainc un vieux copain de guerre ivre (Tommy Lee Jones) de le défendre devant le tribunal. Nonobstant les noms de marque, Règles d'engagement est tout à fait évitable, plus pour son intrigue rudimentaire et ses personnages sous-développés que pour le fait que le nœud dramatique du film tourne autour de la question de savoir s'il était acceptable ou non de tuer 83 hommes, femmes et enfants arabes, tous dépeints avec l'étrangeté fanatique habituelle. Guy Pearce (le flic goody-goody de L.A. Confidentiel ) montre ses dents d'acteur dans la salle d'audience face à Jones, mais le vrai courage et la tension nécessaire sont au rendez-vous.


.com/ipea/0/8/5/5/7/6/A0855762.html