La malédiction du scorpion de jade

Réalisateur/Scénariste : Woody Allen
Images de DreamWorks ; PG-13 ; 103 minutes
Libérer: 1/8
Jeter: Woody Allen, Helen Hunt, Elizabeth Berkley

Il faut le remettre à Woody Allen : peu de réalisateurs ont réussi à créer et à remplir des niches de marché aussi spécifiques. Ses films perdent de l'argent en Amérique, et il est actuellement impliqué dans une vilaine bataille juridique avec les gens qui les ont financés. Néanmoins, Allen produit des films de plus en plus similaires année après année et convainc des acteurs et actrices de renom d'y jouer. Incroyable, oui. Innovant, non.



La malédiction du scorpion de jade met le scénariste-réalisateur Allen dans une compagnie d'assurance dans les années 1940. Il est dans une querelle rapide avec le personnage d'Helen Hunt, un expert en efficacité amené à mettre l'entreprise en forme. (Elle occupe le même poste et la même dynamique romantique que dans Quelle femme veut .) L'intrigue folle évoquée par le titre implique l'hypnose et le vol de bijoux. En outre, Charlize Theron joue une riche mondaine avec les hots très improbables pour Allen, 65 ans.

Le film est divertissant ? La performance de Hunt est un point culminant ? mais ne parvient pas à communiquer quoi que ce soit qu'Allen n'a pas dit dans d'autres films.


.com/ipea/0/8/8/5/9/0/A0885902.html