Le brasseur que je

Une menace de punition pour désobéissance. Les mots sont de Virgile Énéide (i. 135), et ont été prononcés par Neptune aux vents désobéissants et rebelles.



Neptune n'avait qu'à apparaître et à prononcer un que je vais pour que ces sacs à vent s'effondrent et deviennent les plus asservis des fonctionnaires salariés. — Vérité, janvier 1886.

Source : Dictionnaire d'expressions et de fables, E. Cobham Brewer, 1894 Citation les À B C ré ET F g H je J À L M N OU ALORS P Q R S T U V DANS X Oui AVEC

Contenu connexe

  • allusions
  • Mots et expressions étrangers
  • Éléments de mots latins et grecs
  • Noms : leurs origines et leurs significations
  • Noms de l'Ancien Testament
  • Mythologie
  • Littérature et mythologie grecques antiques
  • La Bible (version King James)
  • Le Coran (traduction de J. M. Rodwell)
  • Les pièces de Shakespeare
  • Contes de Shakespeare (Charles et Mary Lamb)
  • Mots fréquemment mal orthographiés
  • Mots souvent mal prononcés
  • Mots facilement confus
  • Langue d'écriture