Visiter Yangon (Rangoon) Birmanie


 

 

YANGON, ville aux milles pagodes d’or


Yangon se situe au sud-ouest du pays sur le fleuve du même nom, à 30 kilomètres de la mer d’Andaman. Originellement un petit bourg nommé Dagon situé autour de la pagode Shwedagon, elle fut  sujette à son premier grand changement lors de la conquête du centre du Myanmar par le roi Alaungpaya en 1755. Il lui donna le nom de Yangon («fin des combats ») et développa son port pour le transformer en numéro 1 du pays. Les Britanniques en changèrent le nom en 1886 lors de  l’annexion de la Birmanie ;  Yangon devint alors Rangoon. En 1989, Rangoon fut officiellement renommée Yangon, son nom d’origine, par la junte militaire.

Capitale de la Birmanie pendant de nombreuses années (1853 - 2005), Yangon est  la plus grande ville de Birmanie et joue le rôle le plus important dans la vie économique du pays.

Yangon est surnommée "la Cité jardin de l'Orient" grâce à sa luxuriante végétation tropicale, ses parcs ombragés et ses jolis lacs. Cette ville séduit également les voyageurs par le charme désuet de ses édifices coloniaux cohabitant avec de nombreuses pagodes. Plusieurs personnes appellent Yangon «la ville aux milles pagodes d’or». D'autre part, il s'en dégage une atmosphère typique avec ses nombreuses rues animées, bordées d’échoppes et de marchés.


Nous vous présentons quelques attractions principales de la ville :

 

La pagode Shwedagon

Littéralement, «shwe» veut dire or, et «dagon» est l’ancien nom de Yangon. Symbole de l’ancienne capitale birmane, Shwedagon, situé sur la colline de Singuttara, est le stupa le plus remarquable de Birmanie avec  ses 99 mètres de hauteur. Erigée il y a plus de 2500 ans, la pagode Shwedagon est dite héberger des reliques de quatre  bouddhas, dont huit cheveux du Bouddha Gautama. Environ 60 tonnes d’or recouvrent la pagode avec à son sommet, environ 7000 pierres précieuses, diamants, rubis, saphirs contenus dans son ombrelle.

La Shwedagon est largement considérée comme le lieu religieux le plus important et le plus vénéré pour les Birmans. On pourrait y rester de nombreuses heures pour voir les Birmans prier et déposer leurs offrandes. La plupart des visiteurs sont  très touchés par l’atmosphère mystique des lieux.

A l’heure du coucher du soleil, la pagode s’éclairant peu à peu à la tombée de la nuit offre un spectacle unique et fascinant.

 

La pagode Kyauktagyi

Cette pagode est célèbre pour son impressionnante statue montrant Bouddha dans une position au repos. Mesurant 70 mètres, c'est l'un des plus long bouddhas couchés au Myanmar et dans le monde.

Il est coiffé d'une couronne incrustée de pierres précieuses. Sa plante des pieds porte les 108 marques (lakshanas) distinctives du Bouddha, joliment dessinées.

Comme la plupart des pagodes au Myanmar, la Pagode Chaukhtatgyi est entourée de 8 autels planétaires, un pour chaque jour de la semaine, dont deux pour le mercredi. Plusieurs monastères bouddhistes se situent dans les alentours.

 

Les bâtiments coloniaux

Plus d'un demi-siècle après l'indépendance de la Birmanie, de nombreux édifices coloniaux témoignent encore de la grandeur de l'empire britannique. La meilleure façon de les voir est de marcher le long de Strand Road et de vous promener dans la rue Pasodan. Vous serez surpris par les grandes allées ombragées dont les maisons sont décorées dans le style unique des époques coloniales birmanes. De larges bâtisses centenaires parsèment la ville, fières de leur architecture magnifique et témoins d’un passé révolu.


Le lac Kandawgyi

Kandawgyi est l’un des deux grands lacs de Yangon (l’autre est Inya). Il se situe au centre-ville, un peu à l'est de la pagode Shwedagon. Les bords du lac sont propices à une petite marche sur le pont en bois qui s’étire le long d’une rive du lac. Il permet d’accéder à un point de vue de toute beauté sur la Pagode Shwedagon et sur la barge Royale Karaweik qui repose majestueusement sur le lac.


Le marché Bogyoke (Scott)

Le marché Bogyoke est aussi connu sous le nom colonial, Scott Market. Construit par les Britanniques en 1926, il fut nommé d'abord en l’honneur de James George Scott, un fonctionnaire célèbre surtout pour avoir introduit le football dans le pays. Il fut rebaptisé à l’indépendance, en 1948, en l’honneur de Bogyoke Aung San. Ce marché couvert abrite de nombreuses échoppes et  est réputé pour ses nombreux bijoutiers, tailleurs et très beaux tissus. Côté artisanat, de nombreux vendeurs proposent des articles en laque, des marionnettes, des peintures d’artistes locaux et autres souvenirs. C’est l’une des attractions à ne pas manquer à Yangon.


Le train circulaire

Construit par les Britanniques en 1954, le train circulaire de Yangon couvre une boucle de 45.9 km et s'arrête à 39 stations. Trois heures sont nécessaires pour parcourir la boucle. Depuis la gare centrale au sud de la ville, les trains circulent dans les deux sens.

Les wagons sont vieux et brinquebalants mais c’est le moyen idéal pour découvrir le Yangon authentique, d’échanger des regards et des sourires. Au milieu des Birmans qui se rendent au travail et des vendeurs ambulants, vous découvrirez la vie quotidienne des habitants des faubourgs de Yangon. Le train traverse les quartiers résidentiels puis les rizières des alentours de la ville.